BLOG / MATERNITE / SOCIETE

CACHEZ CE SEIN QUE JE NE SAURAIS VOIR

10.18.19

En cette semaine mondiale de l’allaitement, je trouvais que le moment était propice pour parler de ce sujet polémique, de cette honte autour de l’allaitement qui s’est inscrite dans l’inconscient collectif.

En effet, on ne compte plus les cas de femmes qui se font interpellées dans des lieux publics parce qu’elles allaitent leurs bébés, ou qui sont victimes de remarques en tout genre… à la fois gênées et fières d’allaiter, deux sentiments pourtant si peu compatibles.

Alors est-ce honteux d’allaiter ?

Faut-il écouter Molière et cacher ce sein ?

Parlons en.

Il faut dire que le sujet revient en force sur le tapis, car l’allaitement absent pendant des décennies a fait son grand « come-back »! Actuellement, environ 70 % des bébés sont nourris au sein, contre 37 % en 1972 et 53 % en 1998. Une vraie épidémie pour les « anti-allaitement »!

C’est simple, on ne voyait plus de femmes allaiter ou très rarement, alors aujourd’hui quand l’une d’elle ose s’afficher en public, ça fascine forcément !

La nourriture étant au coeur du débat ces dernières années entre les problèmes de pesticides, Monsanto and co, on assiste a un vrai retour du bio …. et forcément les mamans dans cette vague de « naturel à tout prix » veulent désormais un retour au plus proche de ce que la nature avait prévue… et pour cause ! Donner la tétée est non seulement un acte naturel, mais surtout très sain car il répond aux besoins précis du bébé ! Le lait maternel s’adapte et évolue selon les propres besoins du moment de notre bébé jusqu’à lui fournir les anti-corps nécessaires pour réguler son système immunitaire, c’est dire si c’est performant !

Alors pourquoi les femmes devraient-elles refuser de donner du lait à leurs bébés qui pleurent de faim dans un lieu publique, alors que c’est bon pour eux et que c’est en fait le processus naturel chez tous les mammifères? Devraient-elles ignorer les besoins de leurs bébés juste pour éviter les confrontations avec les « rageux anti-allaitement un peu puritains sur les bords »? Il est peut être temps de faire une mise à jour de notre société qui a du mal à s’adapter aux changements requis face à la montée croissante de cette vague pro-allaitement.

Mon avis est simple sur cette question complexe : les femmes devraient pouvoir allaiter sans honte, car il n’y a RIEN de honteux. Bien sûr. J’ai moi-même passé mon temps à allaiter dans des lieux publics (des cafés, en terrasse, dans des parkings, sur des aires d’autoroutes, entre deux coups de fils et juste avant un rendez-vous, dans ma voiture ! Partout !…) parce que mon enfant passait avant toutes considérations déplacées sur cette question.

Néanmoins, naturel oui, mais mon bébé et ma sérénité avant tout militantisme !

Je pense clairement qu’il n’y a pas à militer sur cette question. Au plus on militera, au plus on laissera entendre qu’il y a de quoi militer. Or, personnellement je prends pour acquis mon droit à l’allaitement dans les lieux publics, tout simplement. Et tant pis pour ceux que cela dérangera tant que je le fais d’une façon à ne pas gêner la liberté d’autrui.

Car disons la vérité, quand on allaite on aimerait pouvoir allaiter où on veut, quand on le veut, si on le veut mais c’est surtout comme on peut ! Eh oui, l’allaitement c’est pas toujours aussi ordonné qu’un « allaitement au biberon »… Donc il est facile de se retrouver à devoir allaiter un peu où on peut comme on le peut ! Un peu d’indulgence serait de mise du coup parce que la plupart des femmes font ce qu’elles peuvent.

D’un autre côté, je crois qu’allaiter est un moment intime aussi bien pour la mère que pour le bébé qui a besoin de tranquillité dans ce moment privilégié et hors du temps. Se mettre dans une bulle de douceur est bien plus propice à l’allaitement que d’allaiter quand on fait ses courses (pas très pratique en plus!). Je pense notamment au réflexe d’éjection qui est facilité quand la mère porte toute son attention sur son bébé, c’est dire comme ce moment nécessite du calme et une forme de concentration sur l’instant.

J’avoue donc ne pas comprendre pourquoi certaines femmes ont besoin de s’afficher plus qu’elles n’en ont besoin. On peut tout a fait allaiter en toute discrétion, et je dirai même que c’est plus agréable pour tout le monde et surtout pour le bébé !

Indépendamment de la dimension maternelle, quand on allaite, nos seins sont exposés au monde. Bien sûr ils sont là pour nourrir le bébé mais il serait presque démagogique d’ignorer qu’ils sont aussi l’objet du désir, une part sexuelle à part entière… Même si dans l’acte de l’allaitement, aucune femme ne pense plus à l’aspect charnel de sa poitrine, il n’en reste pas moins que ce n’est pas le cas des autres autour. Il me semble nécessaire de le prendre en considération pour comprendre le débat.

Le dit »naturel » n’est donc pas une excuse à ne pas respecter les sensibilités des autres qui est propre à chacun. Je m’explique : j’ai moi-même plusieurs fois été gênée quand une femme sans prévenir sortait son sein devant moi. Pas que ce soit honteux, pas du tout, mais parce que cela reste de l’ordre de l’intime même si c’est pour nourrir son bébé. Etant moi-même pudique, j’ai détourné le regard ne sachant pas du tout quelle posture adopter. J’ai trouvé cela gênant et pourtant je suis une femme ! Donc j’imagine que des hommes très bien attentionnés et bienveillants envers les femmes et l’allaitement, puissent être surpris ou gênés voir même un peu perdu devant une femme qui sortirai son 110D en plein milieu de la conversation, sans transition ! On peut quand même se soucier du reste du monde dans les lieux publiques, c’est pas incompatible avec l’allaitement.

Si la question ne se posait pas, les femmes auraient envie d’allaiter en se mettant en retrait dans une certaine envie de discrétion. C’est purement instinctif. Un animal ne se mets pas au beau milieu de la forêt pour allaiter, mais dans un endroit sécure et plutôt à l’abri des regards potentiels (de prédateurs). L’être humain a toujours cet instinct en lui. Alors si exhiber son allaitement est un acte symbolique de manifestation, c’est un droit, mais je pense d’abord au besoin primaire de la maman et du bébé, et je préconise avant tout de garder une forme de pudeur car il n’y a rien à revendiquer dans l’allaitement ! On ne revendique pas le droit de manger… !

Ainsi, allaiter dans les lieux publics me semblent parfaitement normal, mais en toute subtilité l’énergie que l’on y mets et la manière de le faire compte pour beaucoup aussi. Normaliser l’allaitement d’une manière normale voila comment je définirai ma position.

Au final, il faut laisser la liberté de parole sur ce sujet afin que notre société s’harmonise autour de cette question qui passe souvent par des confrontations. J’ai confiance dans notre société. Et quand je vois les bienfaits de l’allaitement sur mon enfant, je me dis que l’important ce sont bien eux avant toute autre considération. Non?

Quoiqu’il en soit, voici quelques petites idées pour allaiter en toute discrétion et dans le respect de toute sensibilité :

  • chercher un endroit tranquille, éventuellement en retrait ou à l’écart de la foule et du bruit
  • mettre un lange autour du cou pour préserver votre intimité
  • acheter des t-shirts spécifiques pour l’allaitement
  • porter des sous-vêtements spécial allaitement
  • prévenir votre entourage que vous allez allaiter avant de sortir votre sein.
  • aller dans des lieux « breastfeeding friendly », si cela n’existe pas, on va finir par l’inventer !

« Pour vivre heureux, vivons cachés » alors « cachez » ce sein, mais surtout laissez bébé boire !

Profitez de ces moments cruciaux de partage avec votre bébé et « lait it be »


In this « World Breastfeeding Week », I found that the moment was perfect to talk about this controversial subject, this shame around breastfeeding which is printed in the collective unconscious.

There are countless cases of women who are assaulted because they breastfeed their babies in public places, or who are victims of remarks of all kinds … both embarrassed and proud to breastfeed, two feelings not compatible though.


So is it shameful to breastfeed?

Let’s talk about it.

It must be said that the subject is back, because breastfeeding was absent for decades. Currently, about 70% of babies are breastfed, compared to 37% in 1972 and 53% in 1998. It’s like a real epidemic for the « anti-breastfeeding »people !

We were no longer used to see women breastfeeding or very rarely, so today when one of them dares to appear in public, it’s inevitably fascinating !

Food is being at the heart of the debate these last years (pesticides problems, Monsanto,..) we are witnessing a real come back to the organic food …. and moms in this wave of »natural at all costs » now want to remain at the nearest of what nature had planned … and for good reasons ! Feeding is not only a natural act, but also very healthy because it meets the specific needs of the baby! Breast milk adapts and evolves according to the needs of our baby’s right in the moment to provide the necessary antibodies to regulate its immune system, what could be more efficient, right?

So why should women refuse to give their milk to their babies who are hungry in a public place, when it is good for them and is in fact the natural process in all mammals? Should they ignore the needs of their babies just to avoid confrontations with the « anti-breastfeeding » people ? It may be time to update our society, which is struggling to adapt to the changes required to the breastfeeding cause.

My opinion is quite simple on that complex issue. I think women should be able to breastfeed without shame, because there is nothing shameful obviously. I myself have spent my time breastfeeding in public places (coffee shop, terrace,..) because my child was far ahead any inappropriate considerations on that matter. Nevertheless, natural yes it certainly is, but serenity is way more important than militancy.

I clearly think that there is no need to argue on this. At most we will argue, at most we will suggest that there is something to argue ! Yet, I take for granted my right to breastfeeding in public places, that’s it.

Nevertheless, I believe that breastfeeding is an intimate and privileged moment for both the mother and the baby who requires peace in this « out of time » moment. Putting yourself in a bubble of sweetness is much more conducive to breastfeeding than breastfeeding as you do errands (not very practical too!) I think about the « ejection reflex » that is facilitated when the mother focuses all her attention on her baby which shows that this moment requires calm and a form of concentration.

I confess I do not understand why some women need to be show off on this. We can totally breastfeed with discretion, and I will even say that it is better for everyone and mostly for the baby !

Regardless of the maternal dimension, when we breastfeed, our breasts are exposed to the world. Of course they are there to feed the baby but it would be almost demagogic to ignore that they are also a sexual part … Even if in the act of breastfeeding, not a woman thinks of their breast that way, the fact remains that this is not the case for others around them ! It must be taken into consideration. Because if breastfeeding is natural, the sexual act is just as much natural and yet we do not see anyone mate in the public square, at least not yet!

The so-called « natural » is not an excuse for not respecting all kind of sensibilities which are unique. Let me explain myself… I have been embarrassed several times when a woman without warning released her breast in front of me. Not that it’s shameful, not at all, but because it’s intimate even if it’s to feed your baby. Being very bashful myself, I looked away not knowing what posture to adopt. I found it embarrassing and yet I am a woman! So I can definitely imagine that benevolent men to women and the breastfeeding question, may be surprised or embarrassed or even a little lost around women nursing without worrying about the rest of the world in public places.

So no need to show off, on the contrary, if the question did not arise, women would want to breastfeed with discretion. It’s purely instinctive. An animal does not put itself in the middle of the forest to nurse, but in a safe place and rather away from potential (predatory) eyes. The human being has the same instinct. So if exhibiting breastfeeding is a symbolic act of manifestation, it is a right, but I rather prefer thinking of all the primary needs of the mother and the baby, and above all to stay discreet on this. As we do not claim the right to eat, there is nothing to claim with breastfeeding!

So, breastfeeding in public places seems perfectly normal to me, but also the subtle energy that we put in it and how we do it ..

In the end, we must allow freedom of speech on this subject so that our society harmonized itself around this matter. I have confidence in our society. And when I see the benefits of breastfeeding on my child, I think that the important thing is our babies way before any other consideration.

Anyway, here are some small tips to breastfeed in all discretion and with respect for any sensitivity :

  • look for a quiet set back place, away from the crowd and the noise.
  • put a tissue around your neck to preserve your privacy
  • buy spécific breastfeeding shirt
  • wear breastfeeding underwear
  • tell people that you are about to breastfeed
  • go to « breastfeeding friendly places ». If it doesn’t exist we might have to create it soon !

One said « To live happily, let’s live hidden » so « hide » this breast, but let the baby drink!

Enjoy that crucial time with your baby ! #milkpower

2 comments on “CACHEZ CE SEIN QUE JE NE SAURAIS VOIR”

  1. Absolument d’accord avec toi. Je rajouterai que si c’est naturel, ça n’est pas simple pour toutes alors arrêtons aussi de culpabiliser celles qui ne souhaitent ou ne peuvent pas allaiter. En gros, laissons aux femmes la liberté de choisir leur maternité.

    1. Exactement et parfaitement d’accord ! Ca aurait même pu faire l’objet d’un 2e article, mais j’en ai déjà un autre qui arrive ! Merci pour ce commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *